Deprecated: Assigning the return value of new by reference is deprecated in /home/cather20/public_html/blog/wp-includes/cache.php on line 36

Deprecated: Assigning the return value of new by reference is deprecated in /home/cather20/public_html/blog/wp-includes/query.php on line 21

Deprecated: Assigning the return value of new by reference is deprecated in /home/cather20/public_html/blog/wp-includes/theme.php on line 540
l’azile » 2009 » March

March 24, 2009

the devil in 140 chars or less

catherine @ 4:51 am

I broke one of my [do not even bother attempting to comprehend] rules. In a fit of BSG madness, I broadcast on twitter that I had missed the last three minutes of the series finale wherein, oh the horror!, I used a contraction (as evidenced here).

Yes. I actually used a freaking contraction in the written English language for the first time, to the best of my knowledge, in more than four years.

So y’all are probably thinking, euh, wtf?! And yeah, I know, I know, wtf!

But whatever. This is an important and disconcerting, euh, quelque chose.

PS. “y’all” does not count.

Filed under: vie webienne, web life
March 21, 2009

random update #10

catherine @ 12:59 am

Ça y’est, c’est officiel, le printemps est là et je dois avouer que c’est un soulagement.

Je ne sais pas trop pourquoi ; l’hiver cette année n’a pas été particulièrement difficile, du moins en ce qui concerne la température. Mais, pour une raison qui m’échappe en ce moment, l’arrivée du printemps m’a fait sourire, comme ce souvenir éternel de ressentir le souffle chaud du soleil sur ma peau, d’entendre les bruits nocturnes de Montréal filtrer au travers la fenêtre ouverte de ma chambre, de sentir le parfum floral des parterres et balcons dans la fraîcheur d’une fin de soirée de mai, de laisser cette première gorgée d’un mojito absolument glacé couler doucement le long de mon œsophage et atterrir, avec un léger fracas, dans mon estomac.

Évidemment, vers la fin de juillet, je vais commencer à me plaindre [discrètement] qu’il fait trop chaud, qu’il y a trop de guêpes à Montréal et vivement l’automne ! Et rendu à la fin d’août, j’imagine que vous ne pourrez sans doute plus me blairer.

Mais d’ici-là, comme on dit en anglais, there is no time like the present.

Filed under: random update
link rel=